L'Âne qui butine


Cœurs obsolètes

 

 

 

Jean-Guy Closset s’obstine à polir le métal,
le symboliser jusqu’à tenter de réanimer
une parole. Les outils sidérurgiques, miniers
qu’il utilise répondaient aux langages de ceux
qui les maniaient. On a abandonné les uns,
on a disqualifié les autres.
Amener Frédéric Saenen dans l’atelier charbonnier de Jean-Guy Closset, c’était avoir la certitude
d’y inviter une célébration de la vie. Les Cœurs
la réclamaient.
On ne sait pas sauver les hommes, alors on sauve ce qui peut naître.
Christian Duray

 

Poèmes : Frédéric Saenen. Photos : Jean-Guy Closset.

Enveloppe tamponnée, livre relié main, couverture rehaussée chacune de rouge par l'artiste, accompagné d’une vertèbre industrielle peinte par l'artiste.

Tiré à 102 exemplaires numérotés, signés de l'artiste.

Toute commande par mail : anequibutine@gmail.com ; nous ne postons pas cet ouvrage : le poids de la vertèbre qui l'accompagne entraîne des frais de port supérieurs au prix de vente... Bien sûr, si le curieux accepte de payer 17 euros d'emballage et de port, pas de souci : un p'tit mail et c'est parti !

 

 

Frédéric Saenen

Le pyrographe

 

 

Après un long parcours de photographe,
j’ai appris la chaudronnerie, la plomberie et
me suis mis à la sculpture métal découpant des silhouettes (l’ancêtre de la photographie) dans de la tôle.
Travaillant ainsi pour le spectacle, j’ai rencontré des artificiers et me suis mis à la pyrotechnie, bien que n’aimant pas les feux d’artifices, si, si !
En plasticien, j’ai mis au point mes propres spectacles pyrotechniques : Feux d’eau, Tableau pyro, Petite symphonie pyrotechnique pour cheminées et Feu miniature.
Ensuite, en photographe, j’ai recherché
une surface sensible pour fixer ce qui jusqu’alors n’était qu’éphémère.
Me rappelant la technique du « Fresco » (dont vient le mot - galvaudé aujourd’hui - de fresque, à l’origine une peinture murale réalisée aux pigments sur des enduits frais), j’ai commencé à m’y essayer fin 2014.
Usant des enduits actuels pour la matière,
le relief, la pyrotechnie pour les couleurs,
les « Pyrographies » sont nées.
Arnaud Bruni

 

 

Couverture : Soft Touch blanc ou noir,
fragment original d’une pyrographie réalisée sur papier,
titre impression dorure à chaud.
Intérieur : photo sur Bamboo, texte sur Conqueror.
55 exemplaires reliés main, sous couverture rehaussée d'un fragment de papier métal.

Toute commande par mail : anequibutine@gmail.com ; frais de port 0 € France & Belgique.

Nidraged (Auteur)

Donne-moi une banane

Essai poétique sur la sulfureuse Italienne, La Cicciolina. Une postface de von Knapheyde éclaire sur son parcours.

Extraits :

Ilona Staller vous avez bien dit Ilona ?

Qui a saccagé le cœur d’Ilona

Tout est à refaire elle s’y emploie

La Cicciolina comme concept c’est le travail d’Ilona (elle s’y attelle)

Irrécusable comme la poésie (si la poésie est irrécusable)

Ilona en partition vocale Ilona en scandaleuse sucrée

 

213 exemplaires numérotés, reliés main.
Chaque livret est accompagné du 45 tours d’origine, Muscolo Rosso.
Livret et vinyle ne peuvent être vendus séparément.

Toute commande par mail : anequibutine@gmail.com ; frais de port 0 € France & Belgique.

Liliane Giraudon (Auteur)

La lettre Valentine

Pourquoi t’écrire, puisque tout ce que j’écris, je l’écris, sinon pour toi seule, du moins jamais sans toi ?

...

Je t’écris : pour m’assurer que rien ne peut me rassurer contre la peur de te perdre, comme me perdre hors de toi.

Oui, j’ ai peur de passer à côté de cette joie pauvre, de cette jubilation de peu, de cette évidence du véritable, qui me bouleversent chaque fois que tu te rapproches assez de moi pour ressentir, et qui sait faire partager, ce flux et ce reflux océaniques, dont les délices et le désir sont la vague et le creux de la vague, et hors de quoi, je ne crois pas nécessaire ni même enviable de vivre et de poursuivre mon chemin parmi tant d’ horreurs et de misères humaines.

...

Bonheur n’est pas ici le mot tabou, superstitieusement imprononçable, mais l’exaltation sereine d’un être, rendu par l’autre aux munificences de l’ensemble, l’extase soudain portée par l’instant, comme le tout d’une éternité…

 

Format fini : 11 x 16 cm. Couverture toilée, rouge. Image avec nom de l'auteur et titre collée en creux sur la couverture. Reliure main. Tranche-fil. Pages de garde Conqueror vert amande, pages intérieures Conquéror ivoire. 20 pages. 33 exemplaires signés par l'auteur et numérotés.

Toute commande par mail : anequibutine@gmail.com

Frais de port gratuits.

 

Werner Lambersy