L'Âne qui butine


Moby Dark

Jacques Cauda (auteur)

 

Préface :

Du cul !
Du cul déjanté comme on peut pas y croire.
Du cul gore qu’on court après, à lire au Xe degré.
Du cul parfaitement écrit pour joueurs et jouisseuses de pachinko aux boules de geisha, mais pas que.
Du texte-cul qui ne mérite aucune correction
ni par le fouet ni par le martinet.
Du texte-cul
à dégommer Sodome,
à projeter en LSD colours et zombie stéréo,
à déchaîner les abysses les plus invraisemblables
à dégonfler les ventres les plus libidineux
à braquer les braquemards les plus lubriques.
Bref, un texte-cul baisé de bric et d’broc
sur lequel on danse à coup de tronçonneuse,
buvant l’ultime cocktail (in french Bitequeue) de l’humour.

Elle, jolie pute gauloise déguisée en geisha, leva les yeux vers celui qu’elle suçait. Il était beau mec, grand, la quarantaine. Il se tenait comme un seigneur se tient devant une bonniche. Elle n’aimait pas. Elle n’aimait pas parce qu’elle était issue d’une génération de bonniches de mère en fille. Aujourd’hui elle était geisha égarée dans un bordel au Japon. Elle se faisait appelée Okuga…

Sitôt Kenna sortie, Juliette et Jean se bouffèrent le cul. 69 de feu, gros boutons d’alarme sonnant le rigodon. Danses de fions. La jupe de l’une passée par-dessus tête, l’autre en caleçon baissé sur ses pompes, animals (c’est pire qu’animaux) flambants et voraces se mangeant les parties…

 

Format : 148 x 192 mm

6 illustrations : 1 en couleur, 5 en noir & blanc de Jacques Cauda .
Dos carré collé. 174 pages. 217 ex numérotés.

Frais de port gratuits.

Toute commande par mail : anequibutine@gmail.com